Sesga

Bâtiment plurifonctionnel

Ce bâtiment est similaire à ceux des autres communes du Rincón de Ademuz, telles que Sesga, Val de la Sabina ou Torrealta. En effet, l’espace où se situe le four communal est divisé et celui-ci permet de chauffer d’autres dépendances (l’école, le salon du barbier ou la Casa de la Villa). Dans ce cas précis, le fournil se trouve au rez‑de‑chaussée, comme le veut la tradition. De grandes pierres font office de carrelage et, jusqu’à très récemment, le vieux four mauresque était utilisé par les locaux.
Au premier étage se situe, d’un côté, le salon du barbier, qui était aussi considéré comme un lieu de rencontre entre locaux et qui communique avec le cachot. De l’autre côté, accolée, se trouve l’école.
Quelques instruments propres à la fonction de barbier ont pu être conservés.
La salle de classe, restée intacte depuis sa fermeture il y a plus d’un demi‑siècle, avec sa décoration d’époque, est devenue un musée authentique et captivant. Les encriers se trouvent toujours sur les pupitres, les cartes sont affichées au mur et on croit encore entendre résonner les cris de joie des enfants. Ici, le feu servait alors à chauffer les différentes pièces, mais également à nourrir, soigner et instruire.

Il est possible de prolonger la visite avec d’autres architectures du hameau, comme la « tejería » (la tuilerie), conservée intacte et qui dispose encore dans son magasin de tous les outils propres au métier ; les fours à gypse ou l’ensemble hydraulique : fontaine, abreuvoir, lavoir, fouloir, canaux d’irrigation et bassin.

Toutes ces structures préindustrielles de Sesga, et certaines d’Ademuz, reçurent, en 2011, le premier prix « Europa Nostra ».